THE ICON

THE ICON: Miss Dative Dalor Uwimana, à la conquête du monde

Présenter un projet devant un public, gagner leurs cœurs et leurs votes, tout en étant capable de les concrétiser plus tard, c’est chose rare dans les concours de beauté. Les candidates des concours de beauté arrivent à nous épater sur le podium, mais une fois qu’elles portent la couronne, rares sont celles qui arrivent à réaliser les promesses qu’elles tiennent lors des beaux discours minutieusement préparés.

Dative, 24 ans, est une  burundaise diplômée en Marketing à l’Université Lumière de Bujumbura. Elle a été élue Miss Popularity 2021 lors de la compétition Miss Burundi de cette année-là.

Après son sacre, elle ne s’est pas arrêtée là et a participé au concours de beauté « Future Fashion Faces World 2022 » à Antalya en Turquie. Là encore, elle a représenté la région Est-Africaine devant la scène en devenant la « Future Face Fashion World East Africa ». Cerise sur le gâteau, toujours à Antalya , elle a aussi gagné le prix du « Best Catwalk ».

À côté de ses nombreux prix et titres, jeune et pourtant si courageuse, elle a investi dans de nombreux projets au Burundi qu’elle gère quotidiennement.

Normalement, être couronnée ne signifie pas la fin, mais plutôt le début de l’aventure pour une Miss.

« La couronne de Miss ne définit pas qui tu deviendras tout juste après, mais c’est une occasion de mettre sur le devant de la scène ce que tu es capable d’offrir au monde. Car, je savais que ces compétitions représentaient des plateformes de visibilité qui me permettraient de gagner plus d’influence ou plus de partenaires pour pouvoir réaliser mes projets à un haut niveau. » a déclaré Miss Dative.

À travers une interview exclusive qu’on a faite avec elle, nous vous la présentons comme jamais auparavant. Et voici Miss Dative Dalor Uwimana, la nouvelle icône de sa génération !

Le parcours d’une Miss

La détermination est ce qui animait le cœur de Miss Dative que vous avez vu sur le podium en 2021. Elle affirme que son rêve n’a pas toujours été de gagner une couronne. Plutôt, ç’a toujours été de devenir ambassadrice d’autres jeunes filles, leur donner un bon exemple d’une femme burundaise qui s’est battue pour réaliser ses rêves et qui a atteint le succès.  »Si je fournis aussi tous ces efforts, c’est en partie pour aider à propulser mon pays sur le devant de la scène internationale. Et ce qui me passionne le plus, c’est pouvoir arriver à mettre le Burundi « on the map » pour qu’il soit connu partout, mais tout en vendant une image positive de mon pays. » Voilà où tout est né, où tout a commencé et ce qui poussera toujours notre Miss à se battre pour atteindre plus de sommets que de montagnes.

Même si son parcours n’a pas été facile, elle a su garder la tête haute :  »Participer à de telles compétitions demande beaucoup de courage. » et elle finit par témoigner :  »D’abord, sachez qu’il y a beaucoup de plateformes qui proposent ces compétitions, il y en a tellement plein sur le net. Mais il faut d’abord avoir ce courage d’aller les chercher et déposer sa candidature à toutes celles dont on se considère éligible à remplir les conditions requises. »


Elle conseille aux jeunes filles qui veulent se lancer dans les compétitions miss de ne pas s’arrêter juste au national mais aussi de penser à participer aux compétitions internationales tout en s’assurant d’avoir le soutien nécessaire  » Ce genre de compétitions demande beaucoup de moyens. Personnellement, il y a des moyens dont je ne suis pas capable de payer pour moi toute seule. D’où je dois passer à gauche et à droite pour trouver des sponsors qui puissent m’aider à payer les frais. Toquer aux portes demande assurance et détermination. Parfois, ils ne t’écoutent pas ou ne te sponsorisent qu’à la dernière minute. Par exemple, pour la compétition de Turquie, j’ai reçu le VISA le même jour de mon vol. Il m’a fallu beaucoup de persévérance pour continuer à me battre, car je me disais qu’il fallait que je le fasse pour mon pays. »

Une Miss avec un projet innovateur

Miss Dative Dalor dirige une entreprise qui s’appelle « Ikaze Ventures », c’est une agence de tourisme et Marketing qu’elle partage avec son amie et associée Mlle Chelsea Tuyishime.   » Notre objectif premier est de vendre une bonne image de notre pays et c’est le tourisme qui est mis en avant. D’où Ikaze qui se traduit par ‘bienvenue’ en français, en vue d’inciter les touristes étrangers à venir, nombreux, découvrir les merveilles de notre si beau pays. Nous offrons plusieurs services ; comme servir de guide touristique, aussi nous servons de tour opérateur pour la prise en charge des touristes qui viennent de l’étranger en leur fournissant les tickets, en leur aidant à trouver les visas et la prise en charge de tout leur séjour ici« 

« Nous avons une grande équipe de photographes, vidéastes, chargés de communications, etc ; ensuite nous travaillons en synchronisation pour pouvoir offrir le meilleur de nos services à nos clients. C’est une grande aventure, car comme vous le savez, le secteur du tourisme au Burundi est encore en pleine évolution, mais malgré cela, nous nous projetons dans un avenir dans lequel nous arriverons à un grand succès.” Voilà comment Dative décrit son entreprise.

Quant à son inspiration de vouloir bâtir tout un empire en si peu de temps, voici ce qu’elle dit:  » Premièrement, mon projet renfermait une passion que je chérissais depuis toujours. Ça a absolument été quelque chose pour laquelle je me battais pour, avant et après mon élection et que je ne compte pas abandonner dans un futur proche. En deuxième lieu, mon titre de Miss Popularity signifiant l’élue du grand public me faisait me sentir redevable envers toutes ces personnes qui ont voté pour moi. L’organisation m’a juste soutenu en me permettant de créer la plateforme de Miss Popularity et m’a remis la somme d’un million de francs burundais qu’ils m’avaient promis. Mais je gardais à l’esprit que j’avais des comptes à rendre à toute une nation. « 

Le futur des compétitions Miss

Comme tout autre concours de beauté, ce genre de compétitions deviennent de plus en plus nombreuses ; mais quelle est leur part de contribution dans notre société ? Les candidates qui y participent ont-elles des intérêts stratégiques à y gagner, serait-ce l’émancipation de la femme par excellence ?

Notre miss n’a pas tardé à se prononcer là-dessus “Oui, Ces concours de beauté promeuvent le women empowerment, car ce sont des plateformes qui permettent à la fille de sortir de sa zone de confort et de s’exposer devant le monde entier. La fille n’a pas d’autres choix que d’apprendre comment s’exprimer en public, comment défendre son projet et se forger un mental de combattante pour réaliser ses projets. Il y a des formations en entrepreneuriat et en business management. De plus, tu es soutenu par l’organisation, mais aussi tu gagnes en sponsoring ainsi que des partenariats.”

Quant à ses futurs rêves en tant que Miss, elle nous a annoncé qu’on risque de la revoir sur scène si le destin le lui permet.  »J’aimerais bien un jour devenir Miss Universe même si avec l’âge et le temps qui passent tellement vite, diminuent les chances de pouvoir y arriver. Mais si ce n’est pas moi, je rêve de voir une autre fille Burundaise concourir pour le rôle de Miss Universe ou dans un autre de ces concours de haut niveau. Ce que les Burundais devraient savoir, c’est que ces compétitions sont suivies par des millions de personnes et donc ça représente de grands avantages pour les pays qui y sont représentés : d’accroître leur visibilité. »

Alors, espérons que ce message atteindra les nouvelles et les futures élues pour qu’au moins, nous puissions nous aussi vivre cet instant dans le réel. Vive le Burundi, vive les compétitions Miss !

Questions-Réponses : Get to know the Miss

Q1 : Que faites-vous la nuit, une heure avant de dormir, ou quelle est votre night routine ?

R1 : Ma night routine se fait en pensant au lendemain, je dois planifier ma journée du lendemain en faisant toujours un  »to do list ». Ensuite, je m’auto évalue sur tout ce que j’ai pu réaliser et s’il y a des erreurs à corriger, je mets cela dans la liste des choses à améliorer.

Q2 : Quel est le plus beau cadeau que quelqu’un pourrait vous offrir et qui ferait plaisir à votre cœur ?

R2 : J’aime voyager, découvrir les nouvelles cultures, aller à la rencontre de nouveaux mondes et interagir avec d’autres populations. Donc si tu veux me faire plaisir, ‘pay me a trip’ ! (ndlr ‘payez-moi un voyage’ )

Q3 : Le cœur de Miss Dative serait-il encore à prendre ?

R3 : Non, mon cœur n’est plus à prendre. J’ai trouvé l’homme de ma vie.

Q4 : Y aurait-il un styliste burundais ou une maison de mode que vous aimeriez un jour collaborer avec la prochaine fois que vous reviendrez sur scène ?

R4 : La première maison de mode qui me vient en tête directement, c’est Ucoco Brand.

Q5 : Et côté Cosmétiques, êtes-vous Team Farnas, Team Nabira ou Team Keva ?

R5 : Je suis Team Farnas bien sûr. J’utilise ses produits et je suis toujours satisfaite.

Q6 : Dans la liste des filières qui pourraient être utiles dans la promotion d’un pays, pensez-vous que la mode et la beauté en fassent partie ?

R6 : Absolument, car ces activités doivent être assez  »trendy » (ndlr. en vogue)  et ces deux industries sont de cette catégorie. Ce sont des filières qui sont beaucoup suivies et qui se partagent sur la scène internationale à travers les fashion week, les expositions ou même les exhibitions internationales. Sur la toile digitale, ce sont les filières qui favorisent la mondialisation.

Related posts
LifestyleTHE ICON

THE ICON : Pastor Baluku Geofrey; célébrons la vie par le Gospel

Aux États-Unis, quand on entend le mot « Festival », on pense directement à des fêtes comme…
Read more
FashionTHE ICON

Aziza JAFFER: Le "SEVA" qui manie l'art et l'humanitaire d'une poignée

AzizaJafferSHARMA est une artiste et danseuse Bollywood qui a marqué nos esprits grâce…
Read more
FashionLifestyleTHE ICON

THE ICON : Kigingi Comedy; 10 ans d’histoire

Dès sa naissance,M.Alfred AubinMugenzi, né en 1983, fut surnommé…
Read more
Newsletter
Recevez tout les Alertes de Burundiana

Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos notifications et mise à jour!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *